Le fusing, la technique

Historique

Cette technique de travail du verre au four est très ancienne…elle existait déjà 1500 ans av/JC.

Définition

Cette technique consiste à former une pièce homogène en verre par l’assemblage de différentes pièces collées à froid et ensuite mises dans un four et portées au point de fusion (puis refroidies, c’est la recuisson).

Compatibilité des verres

Pour chaque pièce de fusing, il faut tenir compte des compatibilité thermiques des verres utilisés; en effet, chaque type de verre possède un coefficient de dilatation différent. On ne peut utiliser ensemble que des verres au même coefficient de dilatation.

Recuisson des pièces

Même si les verre sont compatibles, des tensions thermiques peuvent apparaître lors du refroidissement.
Il faut éliminer ces tensions thermiques dans la matière afin d’assurer la solidité de la pièce.
Cela se fait lors de la recuisson. C’est une courbe de refroidissement par paliers qui dépend de la nature du verre fusionnée et de la taille des pièces.

Publicités

Une réflexion sur “Le fusing, la technique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s